Design

Importance du brief créatif

Ce que le graphiste doit savoir pour réussir votre logo

Vous souhaitez créer un logo ou même rafraichir un logo déjà existant. Afin de bien répondre à vos attentes, le graphiste à qui vous faites appel doit connaitre tous les points importants concernant votre société. C’est ce qu’on appelle le brief.

Le brief, c’est l’étape avec un grand E. Il s’agit du document le plus important pour mettre en place une stratégie de communication efficace et pertinente. Il permet de cadrer, de donner une structure au projet, c’est son point de départ.

Que fait l’entreprise ? Quelle est sa cible ? Comment lui parler ?
Tant de questions qui sont immanquablement présentes dès le début d’un projet. Les idées naissent d’un ensemble de contraintes, qui sont indispensables pour le graphiste car un projet sans contraintes, dit « carte blanche », est souvent un projet difficilement abordable, car trop vague. Comment donner une réponse satisfaisante s’il n’y a pas de problématique ? En réalité, si le brief est bien fait et qu’il est rempli avec sérieux, vous améliorez grandement vos chances d’obtenir un logotype conforme à votre objectif.

L'analyse de votre domaine d'activité

L’apparence finale du logo ne sera pas la même si elle est destinée à une boutique sportive ou à une entreprise de nettoyage.

Que faites-vous, comment et pourquoi ?
Vos valeurs, votre historique, votre communication antérieure, votre positionnement, vos enjeux.
Ces informations permettent de mettre en exergue les points sur lesquels s’appuyer, la problématique à résoudre et permet de dégager des axes forts de communication.

L'analyse de vos concurrents

L’analyse de vos concurrents est importante car elle détermine votre positionnement par rapport à eux.

Doit-on se démarquer totalement ? Ou au contraire être très proche des codes observés ?
Cette analyse ne consiste pas à s’en inspirer, loin de là, mais plutôt, d’essayer de déceler des points communs, pour voir s’il existe des règles et des codes graphiques incontournables. Même si cela ne veut pas dire qu’il faut respecter ces règles obligatoirement, ça permet tout de même de savoir qu’elles existent et que ne pas les suivre doit être un choix assumé par le client et le graphiste.

Votre cible et votre message

Le logo est un outil de communication, il doit donc toucher une cible précise.

Qui sont vos clients ?
Des adolescents, des adultes, propriétaires d’animaux, femmes, hommes…
Vous ne vous adresserez pas de la même manière à ces populations qui sont différentes.

Que souhaitent-ils ?
Nous devons nous mettre dans la peau de celui-ci car c’est lui qui, finalement, achète vos prestations ou produits. Quel sentiment voulez-vous que votre logo fasse passer et quel message souhaitez-vous que l’on lui associe ? Une image ludique ou au contraire plutôt sérieuse. Qui évoquerait un intérêt pour l’écologie, ou alors inspirer sa jeunesse et son dynamisme…

Le brief créatif

Il y a également quelques questions, cette fois-ci, centrées sur le style graphique attendu. Même si vous avez confiance dans le choix de votre graphiste, il va de soi, que vous devez exprimer certaines requêtes, si vous en avez, avant de commencer la création et ainsi ne pas perdre de temps.
Par exemple, vous ne souhaitez pas utiliser la couleur rouge dans votre logo car vous l’avez en horreur mais, malheureusement, le concept proposé par le graphiste est basé sur celle-ci. Il est évident que vous serez déçu du résultat ! Ou au contraire, si vous souhaitez absolument y retrouver le visuel d’un lion, mieux vaut le dire au démarrage du projet !
Le brief créatif sert à se poser toutes ces questions !
Chose certaine, si toutes ces questions ne vous sont pas posées avant même que le graphiste utilise ses crayons, fuyez vite !
Gardez également à l’esprit qu’en tant que professionnel de l’image nous avons l’expérience et le savoir-faire. Nous savons ce qui est judicieux ou ne l’est pas ! Nos connaissances artistiques, la gestion de l’espace, les bonnes typographies, la notion d’équilibre et la signification des couleurs sont des éléments indispensables pour faire un bon graphiste. Il est donc possible que même si vous n’aimiez pas le rouge et que vous l’aviez bien indiqué dans votre brief, le graphiste opte, malgré-tout, pour cette couleur sur votre logo, en expliquant son parti-pris et son choix car pour lui cela est pertinent.

Exemples de logos en référence ou à éviter

Nous demandons parfois quelques exemples de logos que vous auriez pu trouver sur la toile avec une note explicative sur ce qui vous plait ou vous déplait. Ces exemples ne servent pas à faire un copier/coller de maquettes et à les transformer à votre sauce, ce serait totalement immorale ! Cette recherche est utile pour nous aider à cerner vos gouts et peut nous aider à repérer des points communs ou des codes graphiques qui reviennent dans votre sélection. De cette façon, vous participez avec nous au processus créatif car la création d’un logo est avant tout un travail d’équipe.