Digital

Bootstrap 5.0 ?

Les nouveautés sur Bootstrap

Les icônes SVG

Dans sa version actuelle 4.4, Bootstrap préconise d’utiliser la librairie d’icônes Font Awesome.
Pour sa prochaine version, l’équipe de la framework a entièrement programmé sa bibliothèque d’icônes SVG.
Elle peut déjà être utilisée via un copier/coller du code SVG de l’icône que l’on retrouve sur la documentation de Bootstrap. Dans la version finale, une classe suffira à utiliser les icônes du framework.

Des polices plus responsives

Dans sa prochaine version, le fr s’appuiera sur le modèle RFS (Responsive Font Sizes) pour redimensionner automatiquement les polices d’écriture en fonction de la largeur de l’écran. L’unité utilisée ne sera plus le pixel mais le REM.

Le contrôle des gouttières

Afin de permettre plus de réactivité, Bootstrap utilisera l’unité de mesure REM pour dimensionner ses gouttières. Des classes CSS seront ajoutées pour contrôler le dimensionnement de celles-ci.
Par exemple, une classe gx- permettra de contrôler la hauteur des gouttières horizontales et gy- la largeur des gouttières verticales.

Flex et Grid

Bootstrap 5 continuera d’utiliser Flexbox mais intégrera aussi CSS Grid pour permettre d’adapter au mieux et plus facilement les sites web aux différentes résolutions d’écrans.

Ce que vous ne verrez plus sur Bootstrap 5.0

Internet Explorer 11

L’équipe de Bootstrap a décidé d’arrêter le support d’Internet Explorer 11 (version stable sortie en 2013). Le framework reste donc utilisable sous ce navigateur, mais quelques dysfonctionnements pourront apparaître, qui ne seront pas mis à jour.

jQuery

La version 5.0 du framework Bootstrap va supprimer la dépendance jQuery au profit de Vanilla Js. Le framework de test JavaScript, QUnit développé pour tester jQuery, disparaîtra donc lui aussi.

Cependant, Il sera tout de même possible de continuer à utiliser jQuery sous Bootstrap mais il faudra au préalable que le développeur installe lui-même, la bibliothèque Js.

La suppression de jQuery provoque beaucoup d’avis divergents.
Il y a les développeurs qui sont du même côté que le framework. Ils pensent que c’est une bonne chose d’avoir supprimé cette dépendance.
Puis, il y a les développeurs contre Bootstrap. Pour eux, cette action a été inutile et a demandé beaucoup plus d’énergie que nécessaire.
En effet, la suppression du framework Js a entraîné plusieurs conflits liés aux navigateurs qu’il a fallu traiter.

La suppression du framework, se justifie par la volonté d’être le plus attractif possible et pour cela il faut éviter d’accumuler les dépendances. Or jQuery était la plus importante dépendance côté client de la bibliothèque.

Bootstrap recherche avant tout dans sa nouvelle version à être le plus efficace, et le plus flexible possible. Pour cela l’équipe de développement du framework veut absolument éviter les dépendances et met tout en place pour être réactif et s’adapter au mieux aux différents supports utilisés. Rappelons-le, Bootstrap est connu avant tout pour sa conception mobile first responsive.

Si l’article vous a intéressé, n’hésitez pas à faire un tour sur le blog Numendo